Les budgets participatifs

 

Ont été retenus pour les budgets participatifs 2021 suite à un vote public qui a eu lieu le vendredi 2 juillet 2021 dans les jardins Mistral :

  • Des cabanes à dons et à livres au centre, en périphérie Sud Est et en ceinture Est
  • Un traçage de jeux au sol dans le petit jardin de Marius Mari au centre
  • Une rambarde de trottoir en ceinture Est en haut du chemin Antoine Simoni
  • 3 miroirs de circulation ceinture Est
  • 4 panneaux de limitation de vitesse périphérie Sud (Val d’Aren) et 2 ceintures Est
  • 2 panneaux pédagogiques pour le partage des voies en périphérie Sud ; 1 au Nord, 1 à l’Est/Sud Est
  • La première étape d’une remise en état du chemin du sacré cœur en ceinture Sud
  • Des brumisateurs pour le jardin des Goubelets

Toutes les demandes respectaient l’intérêt général, n’étaient ni discriminatoires ni diffamatoires, ni contraires à l’ordre public et étaient réalisables dans les dix-huit mois.

Toutefois ont été écartées par les commissions de validation (éthique, juridique, technique et financière) :

  • 3 demandes ne respectant pas les compétences de la commune : écluses sur des routes départementales ou communautaires et miroirs en périphérie, aménagement des points de récoltes des déchets installés par la CASSB, pose de caméras sur des espaces communautaires gérés par la CASSB.
  • 4 demandes générant des frais de fonctionnement pour lesquels aucune association à ce jour n’a accepté la prise en charge du dit fonctionnement : trois broyeuses à végétaux, des cendriers urbains
  • 2 demandes incluses dans des projets en cours : jeux de parcs
  • Une demande présentant un risque sur la voie publique : crochets en façade pour suspendre les poubelles au centre-ville.

Plusieurs ont été prises en charge par les services techniques dans le courant de l’année scolaire 2020-2021 car incluses dans le fonctionnement habituel : revêtement et sécurisation de chaussées.

Celles qui ne sont pas de la compétence de la commune ont fait l’objet de demandes aux services communautaires ou départementaux.

Celles nécessitant des frais de fonctionnement importants seront envisageables si les habitants créent ou deviennent partenaires d’une association acceptant de prendre en charge ce fonctionnement (avec l’aide de bénévoles ou par des financements du fonctionnement).

Beaussétanes, Beaussétans, vous pouvez continuer à suivre ces projets, vous êtes incités à rejoindre les groupements d’habitants près de chez vous ou à vous regrouper en associations de quartier , CIQ ou autres, si cela n’existe pas encore dans votre secteur, pour des concertations entre voisins et des propositions communes.

Les panneaux en bois en ceinture et en périphérie, ou muraux (au centre) vous sont dédiés pour ces communications de secteur.

 

Crédit photo vignette : dreamstime

Article publié le 13 juillet 2021