Lutte contre la prolifération des sangliers

Malgré l'extension maximale des possibilités de chasse au sanglier, notamment en période estivale, de nombreuses communes sont impactées par les problèmes aigus causés par la prolifération des sangliers en matière de sécurité publique (risques de collisions sur les routes, autoroutes, voies ferrées), de santé publique, de dégâts occasionnés à l'agriculture mais aussi aux jardins des particuliers et des collectivités dans les zones urbaines et péri-urbaines.

D'autres leviers d'action existent et doivent être utilisés pour combattre et réduire les nuisances occasionnées par ces sangliers, notamment en zones urbaines et péri-urbaines. Ci-dessous un document qui résume les actions possibles : ne pas les nourrir, débroussailler et clôturer son terrain...Aussi, durant la période de confinement restent autorisés, conformément à l'arrêté préfectoral du 6 novembre 2020 :

  • la chasse en battues du sanglier, du chevreuil et du cerf élaphe (avec possibilité de chasser le renard uniquement ors des battues aux sangliers), organisées par les sociétés de chasse ;
  • les battues administratives, organisées par les lieutenants de louveterie ;
  • le piégeage des animaux nuisibles par les piégeurs agréés.